Expériences réussies

Notre invité est Patrick MANSUY co- fondateurs d’ARCURE

Il est ingénieur issu de l’industrie optique et de l’électronique de pointe. Durant un parcours professionnel de 20 ans, il s’est notamment intéressé à la sécurisation des sites industriels.  Les deux co-fondateurs de la société ont créé une entreprise innovante dans laquelle une équipe d’ingénieurs et de chercheurs contribue au service des clients de la société ARCURE.

Cette société commercialise et développe « BLAXTAIR® le seul système embarqué industriel de détection d’obstacles permettant une reconnaissance fiable en temps réel des piétons. BLAXTAIR® est issu d’une technologie brevetée du CEA (Commissariat à l’Energie Atomique).

Ne pas écraser un piéton sur un chantier, tel est le défi de toutes les entreprises du monde qui interviennent sur des chantiers. Arcure lève cette menace.

La conduite d’un engin de chantier est souvent compliquée et complexe. En effet, la visibilité réduite des personnes travaillant sur un chantier ainsi que la complexité des environnements sur lesquels les engins de chantier manœuvrent sont des facteurs de risques importants. La société ARCURE gère ces risques. Effectivement, BLAXTAIR® veille à l’évitement des collisions afin que conducteur puisse alors se concentrer sur sa tâche professionnelle. »

Lorsque l’employeur  a une obligation de résultat sur la santé de ses salariés et qu’il agit également en qualité de citoyen responsable, BLAXTAIR®  est devient l’outil dispensable pour mener à bien ces deux missions.

Aujourd’hui, après une levée de fonds et quelque 20 salaries Patrick MANSUY partage avec nous son regard sur un parcours professionnel exceptionnel.

Aujourd’hui, après une levée de fonds et quelque 20 salariés Patrick MANSUY partage avec nous son regard sur un parcours professionnel remarquable.

CTB : Quelles étaient vos motivations lorsque vous vous êtes lancé dans cette aventure ?

PM : Après 20 années passées dans des grands groupes industriels dans diverses fonctions et à divers niveaux de responsabilité, je ne voyais pas quel nouveau défi motivant je pouvais relever dans ce cadre. Par ailleurs, je supportais de plus en plus mal la pesanteur de l’organisation et les jeux politiques inhérents à ces grosses structures. De façon plus positive, je voulais me confronter à la création d’entreprise, qui me paraît être la dernière aventure possible dans l’occident d’aujourd’hui. Enfin, la perspective de voir récompenser financièrement mes efforts et ma possible réussite était une motivation secondaire mais puissante.

CTB : Quels sont les conseils que vous donneriez à des personnes qui souhaitent créer une entreprise innovante ?

PM : Sachez, vous entourer et écoutez tous les avis avant de décider, mais décidez par vous-même sans vous laisser influencer : personne n’est à votre place. Soyez à l’écoute de votre marché et sachez réagir très vite aux signes qu’il vous donne. Partez uniquement sur un projet qui génère du cash dès le premier jour. Evitez les VC tant que vous n’êtes pas suffisamment gros.

« Pour assurer sa pérennité la jeune entreprise innovante doit sans cesse viser le « time-to-market » et l’intégration des attentes des clients. »

CTB : Quelles sont  les plus grandes difficultés rencontrées ?

PM : Le recrutement et la gestion des ressources humaines sont l’origine permanente de difficultés majeures. L’erreur n’est pas permise dans une start-up où chacun a un rôle clé, où une motivation sans faille et un esprit pragmatique sont indispensables. Chaque salarié doit mériter l’argent qu’il coûte à la société et doit être créateur de valeur, d’une façon ou d’une autre. Il est extrêmement difficile de trouver aujourd’hui des personnes compétentes, qui veulent travailler, qui ont l’envie de réussir et de s’engager dans un défi collectif. Sans parler du code du travail qui est un outil d’une redoutable efficacité pour gêner la créativité. Il n’est pas approprié à la course contre la montre dans laquelle l’entreprise innovante s’engage. Pour assurer sa pérennité la jeune entreprise innovante doit sans cesse viser le « time-to-market » et l’intégration des attentes des clients. C’est à ce stade que l’entreprise a besoin de flexibilité.

CTB : Selon vous, quelles sont les principales qualités (ou la principale qualité) d’un créateur d’entreprise innovante ?

PM : La créativité, la pugnacité et le sang-froid.

Mieux connaître la société ARCURE

Co-fondateur : Franck GAYRAUD

BLAXTAIR®

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s