Créer une entreprise innovante, bien plus qu’une innovation

plus qu’une innovation

Publicités

Comment créer sa boîte Acte I pensez fonds propres

Acte I pensez fonds propres

C’était le 3 février dernier au salon des entrepreneurs. Tous disaient que la France offrait des possibilités intéressantes pour financer son entreprise. « Tous » ce sont les panelistes de la conférence sur le financement des PME ; des entrepreneurs, des banquiers, des représentants de fonds ou de structures d’accompagnement. A l’aune de cette intervention trois bonnes nouvelles transparaissent.

Nicolas BOUZON – économiste – a répété que la finance est à la base de l’économie. Il a également rappelé que l’économie a besoin d’intelligence. Donc du capital, de l’intelligence auxquels j’ajoute des hommes et des femmes, « des héros », prêts à se lancer dans un défi dont personne ne peut imaginer les difficultés.

Sans titre

L’économiste est très optimiste et c’est la première bonne nouvelle. En décrivant les grandes révolutions industrielles que nous sommes en train de vivre Nicolas BOUZON nous assure qu’il y a de la place pour de la croissance. Mais il conclut en nous mettant en garde. « Seuls ceux qui attirent l’intelligence et le financement profiteront de ces révolutions ».

Quel est le lien avec le financement de sa start-up? Les bases de la finance d’entreprise montrent que les fonds propres permettent d’initier la création de la richesse. Attention, richesse ne veut pas dire « caverne d’Ali Baba », voitures de luxe, que sais-je. L’entreprise est intrinsèquement une richesse, une micro cellule économique qui peut créer, et ce sont les conséquences,  des emplois et participer à l’économie de son pays.  La création de valeur commence donc par un investissement dans sa propre entreprise.

Les ressources de l’entreprise, inscrites au passif du bilan se décomposent en comptes dits de  « haut de bilan » et de « bas de bilan ».  Les ressources financières se classent donc en deux catégories : celles qui sont investies dans l’entreprise – le capital – en haut du bilan et celles qui doit être remboursées- la dette, en bas du bilan. Les fonds propres de l’entreprise proviennent des capitaux de l’entrepreneur et des capitaux apportés par les fonds dont le métier est d’investir- en prenant un risque mesuré – dans les entreprises.

Les banques ont pour vocation de prêter de l’argent. Prêter signifie obtenir le remboursement de son prêt. Pour être remboursée la banque doit s’assurer que l’activité de l’entreprise génèrera une CAF suffisante.  Une autre manière de le formuler est de dire : vos ventes – vos achats – vos dépenses d’exploitation  doivent être > aux remboursements de votre dette.

rembours

* hors  investissements

La seconde bonne nouvelle est de nature à nous rassurer. Tous ont confirmé qu’il est  possible de trouver des moyens pour financer son entreprise en France. Oubliez toutefois le capital social de l’entreprise à 1 euro! Si la loi le permet la réalité économique est tout autre. Si vous n’êtes pas de mon avis alors je vous poserai une question simple. Comment faites-vous pour faire face à vos premières charges de téléphone, d’achat de papier pour l’imprimante, d’achat de timbre, de frais de tenue de compte bancaire professionnel et du paiement des fournisseurs…lorsque votre client vous paye à 30 jours et plus. A condition bien sûr d’avoir un client ?

3

On dit des sociétés Françaises qu’elles sont sous capitalisées… Alors vous qui allez-vous lancer dans le défi de la création d’entreprise réfléchissez dès aujourd’hui à la manière dont vous aller rassembler vos fonds propres.

Enfin, la dernière bonne nouvelle provient des entrepreneurs que je côtoie tous les jours. Ils décrivent toujours le grand défi de la création d’entreprise, la passion qui les anime et la rudesse du métier de l’entrepreneur. Cependant, malgré les heures de travail et les soucis qui surviennent inévitablement, tous sont « heureux » d’avoir créé une entreprise.  Le 3 février dernier, l’amphithéâtre était bondé ! Finalement entreprendre n’était pas un gros mot ce jour-là. Le nombre de personnes présentent lors de cette plénière montre qu’il y a encore des entrepreneurs en herbe. Savourons ce moment et encourageons tous ceux qui se lancent dans la création d’entreprise.

Les conseils d’un expert de la création d’entreprise

Rendez-vous avec un expert de la création d’entreprises et de la création d’entreprises innovantes. Philippe VUARIN, Direction recherche et développement -APCE

Ecouter, s'appuyer sur le retour clients & utilisateurs

Philippe VUARIN quels sont les conseils que vous pouvez donner à un entrepreneur innovant?

Selon lui, l’entrepreneur innovant doit savoir confronter ses idées à son environnement, puis à son projet. Cela implique de mobiliser des qualités d’écoute. L’entrepreneur doit tester l’idée puis le produit ou le service. Les retours des clients potentiels doivent être pris en compte pour faire évoluer positivement le produit.

Philippe VUARIN considère également que la ténacité est une caractéristique importante. Il ajoute, qu’il serait réducteur de confondre ténacité et obstination.  Notre spécialiste considère que l’idée sous-jacente est de pouvoir rebondir instantanément pour recadrer le projet lorsque celui-ci tend à se gripper.

En effet, de nombreux événements peuvent venir contrarier le développement du produit ou du service. L’entrepreneur doit non seulement se mobiliser pour trouver des solutions, mais il aura aussi à cœur de communiquer auprès et avec son équipe afin de faire émerger des idées novatrices ou correctrices.

Propos recueillis par Claire Tagand Battard

Mieux connaître l’APCE

Lien vers les dossiers innovations

 

What is it like to be a winner?

This message is for startups makers. What do you think of Steve Bank and Bob Dorf maxims?  (The Startup owner’s manual)

Winners recognize their startup is a serie of untested hypotheses … “and “losers blindly execute a rigid product management…”. Furthermore, the authors explain that losers think they should raise funds to realize the execution of this inflexible plan.

Posted by Claire Tagand Battard

The Startup owner’s manual –